Sols urbains - Thématiques de recherche

  • Diagnostic de la qualité physique, chimique et biologique des sols
  • Cartographie de la qualité des sols
  • Diagnostic de pollution des sols et des nappes
  • Evaluation du transfert des nutriments et des polluants
  • Gestion des sols dégradés (ingénierie pédologique et écologique, dont bioremédiation et phytoremédiation)
  • Perception du risque et bien-être des acteurs
  • Propriété et occupation des sols
  • Valeur et valorisation économique des pratiques

Objectifs

Ces thématiques de recherche visent à améliorer la caractérisation des impacts des activités anthropiques sur les propriétés physico-chimiques et biologiques des sols urbains afin de proposer des méthodes adaptées de protection des sols, de préservation et de réhabilitation de leurs fonctions et usages dans le cadre de l’aménagement urbain et de la gestion durable des sols.

Le développement de ces méthodes s’appuie sur :

  • l’observation des systèmes en ciblant la qualité des sols et des eaux, l’analyse des fonctions et services rendus par les sols, la perception des problématiques par les citoyens et leur participation aux actions scientifiques (science citoyenne)
  • la compréhension des processus à différentes échelles, intégrant les processus physiques et biogéochimiques gouvernant les transferts d’eau et de matière et leur modélisation couplée à différentes échelles, ainsi que les processus socio-économiques
  • la représentation des données d’observation et de compréhension (base de données, SIG…) à l’échelle des territoires pour les rendre utilisables pour l’aménagement
  • des modes de gestion alternative et durable des sols urbains, notamment in situ avec maintien ou changement d’usage. Dans ce cadre, des techniques innovantes d’ingénierie écologique (construction de sols urbains en vue du développement de végétaux et d’ingénierie écologique (bioremédiation - phytoremédiation) sont développées. L’utilisation des eaux usées traitées (EUT) en irrigation (espaces verts) ou en arrosage de surface pour le rafraîchissement fait également partie des développements envisagés.
L’axe SOLURB travaille en interaction avec les différents axes de l’IRSTV, et notamment l’ONEVU, MUE, Végétation et Eau.
Publié le 30 juin 2017 Mis à jour le 30 juin 2017